lundi 6 mai 2013

Ramallah, le mur de la honte et l'espérance





Imaginez que votre ville soit enserrée de murailles. Qu'il n'y ait qu'une issue gardée. Qu'une autorisation soit nécessaire pour sortir. Qu'aléatoirement, la porte soit ouverte ou fermée. Que votre lieu de travail soit à 2 minutes à vol d'oiseau mais à trois heures par la route.

Check Point 


Imaginez 


Imaginez que vous ayez fuit votre maison. Que vous n'ayez plus de celle-ci que les clés



Camp de réfugiés
Imaginez que le rêve d'un état s'estompe peu à peu




Seriez-vous comme ces collégiens musulmans et chrétiens qui trouvent tous les jours dans l'espérance, la force du sourire et du rire?









1 commentaire:

  1. Je vis à Jerusalem et je suis votre blog depuis quelques mois... j'aurais bien aimé vous rencontrer ! la prochaine fois... Inch'Allah !

    RépondreSupprimer